Les écoles de commerce françaises attirent les étudiants chinois grâce au luxe

Le mode de vie français, généralement considéré comme un mode de vie rempli de vins fins, de haute couture et de bonne cuisine, a une allure particulière. Et les écoles de commerce françaises ont trouvé un moyen d’exploiter cette perspective en proposant des diplômes dans l’art de vivre, offrant aux étudiants internationaux la chance de vivre et d’apprendre cette fameuse attitude française.

Ce changement s’adresse en particulier aux étudiants chinois, qui représentent une proportion de plus en plus importante et mobile des recrues des écoles de commerce, et qui tiennent généralement en haute estime les marques de luxe françaises telles que Chanel, Louis Vuitton et Dior.

Parmi les institutions qui cherchent à tirer parti de cette évolution, on trouve Audencia Business School, une grande école basée à Nantes, qui lancera cette année des masters en gestion du cognac et des spiritueux, et en art de vivre français, axés sur le secteur du luxe du pays.

Christophe Germain, le doyen de l’école, n’a pas caché la motivation qui a présidé à la mise en place de ces cours, qui sont dispensés en anglais. « Nous avons mis en place les programmes parce que nous pensions qu’ils seraient très attractifs, en particulier pour les étudiants chinois », a-t-il déclaré au Times Higher Education. Le cognac, lui aussi, « fait partie de l’art de vivre, car l’industrie des spiritueux est liée au secteur du luxe. Les étudiants chinois sont très intéressés par l’industrie du luxe », a-t-il déclaré.

Toutefois, M. Germain a également souligné que les cours offraient de grandes possibilités aux étudiants et à l’industrie. Les collaborations avec les producteurs de cognac ont permis à Audencia d’adapter son enseignement et ses stages afin de préparer les étudiants à répondre aux exigences des employeurs, qui voulaient recruter des jeunes ayant les bonnes compétences en gestion mais qui connaissent aussi très bien l’industrie.